float tube à Montereau bras mort de Seine Le Loing à Nemours Le Loing à Souppes-sur-Loing Le Lunain à Pont-Thierry

Les dernières nouvelles de la fédération de pêche

Actualité Grands Cormorans

Le 07/02/2017, le Tribunal Administratif de Melun a décidé, suite à la requête en référé du CORIF (Centre Ornithologique Ile-de-France), de suspendre  l’autorisation préfectorale relative à la mise en œuvre en Seine-et-Marne du plan de gestion de l’espèce « Phalacrocorax carbo sinensis » (Grand Cormoran) pour la saison 2016-2017.

Nous prenons acte de cette décision de justice. Toutefois, si la Fédération respecte les oiseaux piscivores et reconnait leur rôle essentiel dans la chaîne alimentaire, nous n’en restons pas moins convaincus de l’urgence de la situation quant à la menace que la surabondance de cormorans fait peser sur les populations piscicoles seine-et-marnaises.

Nous étions donc naturellement aux côtés des services de l’Etat pour défendre l’arrêté préfectoral lors de l’audience du 07/02/2017 et faire entendre les intérêts des pêcheurs face aux déséquilibres écologiques qui résultent de la non-régulation de la population de cormorans, en croissance depuis dix ans sur notre territoire.

Les 540 cormorans sédentaires en Seine-et-Marne ont consommé en effet à eux seuls en 2016 près de 60 tonnes de poissons, à raison de 300 grammes de poisson par jour et par oiseau !

Nous continuerons à donner de la voix en 2017, mais la mobilisation de tous les acteurs du monde de la pêche est indispensable pour que cette voix ait une chance d’être entendue.

Nous avons besoin de l’implication du plus grand nombre pour parvenir à faire valoir nos arguments, mais aussi de données scientifiques solides pour démontrer aux pouvoirs publics la réalité du problème.

Nous emploierons ainsi, avec votre aide si vous nous l’accordez, l’année 2017 à mettre en place un dispositif partenarial entre les AAPPMA et la Fédération permettant un recueil efficace et vérifiable des informations de terrain. Nous demanderons également à être associés aux comptages officiels, et soutiendrons en 2018, à la lumière de ces éléments et si la menace de prédation est toujours avérée, une nouvelle demande étayée d’autorisation de prélèvements.

Chômage 2017 sur le canal du Loing

VNF réalisant des travaux d'étanchéité sur des écluses sur le canal du Loing, voici la liste des biefs qui seront concernés par des opérations de chômage du 06 mars 2017 au 19 mars 2017 : le Bief de Chaintrauville, sur les communes de Saint-Pierre-Lès-Nemours et Bagneaux-sur-Loing et le Bief d'Ecuelles

Il sera interdit de pêcher pendant cette période puisque le niveau d'eau sera abaissé d'1m50, comme le précise l’article R436-12 du Code de l’environnement : « Il est interdit de pêcher dans les parties de cours d'eau, canaux ou plans d'eau dont le niveau est abaissé artificiellement, soit dans le but d'y opérer des curages ou travaux quelconques, soit en raison du chômage des usines ou de la navigation, soit à la suite d'accidents survenus aux ouvrages de retenue. »

carte de pêche sur internet
paysage de Seine-et-Marne

 

La Seine-et-Marne, riche en rivières, canaux et plan d’eau cyprinicoles (poissons blancs) (Yonne, Marne, Loing, Ourcq, Yerres,….) offre également quelques rivières à truites, classées en 1ère catégorie (Lunain, Aubetin, Orvanne, Voulzie, Grand-Morin,...). L’ensemble de ces cours d’eau se prête aux diverses techniques de pêche (coup, lancer, anglaise, carpe, toc, mouche…).Un réseau routier dense et plusieurs autoroutes traversent le département, autorisant un accès rapide à de très nombreux sites de pêche, facilitant la découverte de ces parcours.
Bien que située à proximité immédiate de Paris, la Seine-et-Marne offre aux pêcheurs un cadre assez verdoyant à travers les belles vallées de Seine (Bassée vers Bray-sur-Seine), des deux Morins, de l’Yonne, du Loing et de la Marne. Les canaux de l’Ourcq et du Loing recèlent également de jolis décors ombragés en été, le long de leurs anciens chemins de halage.